Un an seulement après sa deuxième opération des ligaments croisés, Lorette Charpy, la guerrière, connue pour sa force mentale et de résilience, a été sélectionnée pour les championnats du monde de gymnastique artistique, qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Dimanche 24 septembre, à la veille du départ pour la Belgique, Spot Gym l’a rencontrée sur l’INSEP. Elle revient sur les circonstances de sa blessure, sur l’après marqué par des périodes de doute, sur son retour au sein du collectif France et sur sa participation à Bercy, qui a marqué, le week-end dernier, son grand retour à la compétition.

Lorette Charpy, à la veille du départ pour les championnats du monde d’Anvers. Photo Elisa Cohen / Spot Gym

Spot Gym : Il y a un an tu te faisais opérer des ligaments croisés, comment te sens-tu après cette année difficile marquée par cette deuxième blessure au genou (elle s’était faite opérer des ligaments croisés une première fois au printemps 2021, quelques mois avant les Jeux Olympiques de Tokyo, NDLR) ? 
Lorette Charpy : Je pense que je ne réalise pas encore ce que je suis en train de faire. Mais je suis très contente de faire partie de ce collectif France qui va tout faire pour qualifier la France aux Jeux. Mes derniers championnats du monde remontent à 2019, c’était à Stuttgart et c’était déjà pour une qualification olympique. J’espère que ça se passera tout aussi bien.

Tu reviens sur une compétition capitale, des championnats du monde qui sont qualificatifs pour les Jeux, dans quel état d’esprit es-tu ? Excitée ? Stressée ?
Je suis excitée ! Je suis très contente d’être ici mais je me mets un peu trop de pression car j’ai vraiment envie de bien faire. En plus, le fait que ma dernière sortie officielle, sans compter Bercy, c’était une médaille européenne aux barres, j’ai vraiment envie de bien faire aux barres et je pense que je me mets vraiment trop de pression. Il faut donc que je regagne en confiance mais je sais que ça reviendra avec les entraînements sur place, à Anvers, en voyant toutes les autres nations et après l’entraînement podium aussi. Je ne me fais pas de souci là-dessus.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.


La rédaction vous conseille 

VIDEO Au coeur du dernier entraînement des Françaises avant le départ pour Anvers 

Elle a beaucoup donnée et se dire qu’enfin la roue tourne ça fait du bien pour elle” Lorette Charpy, la sélection de la délivrance. Ses soeurs, Grâce et Serena, se confient

Championnats du monde, tout ce qu’il faut savoir sur la compétition 

Paris 2024 : le système de qualification pour la France 

Article précédentParis 2024 : le système de qualification olympique pour la France
Article suivantEn attendant Paris 2024 : des chaussons à la plume, avec la journaliste et écrivain Céline Nony

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom