Kaylia Nemour se qualifie pour les championnats du monde et entre son nom dans le code de pointage

Championne d’Afrique au concours général ce vendredi à Pretoria (Afrique du Sud), Kaylia Nemour décroche son ticket pour les championnats du monde qui se tiendront en septembre prochain à Anvers (Belgique). Un jour gravé dans le marbre avec également le Nemour qui fait son apparition dans le code de pointage.

Kaylia Nemour n’aura pas fait les choses à moitié. Pour ses débuts officiels avec l’Algérie, après des mois de conflit avec la Fédération française de gymnastique, la sociétaire du club d’Avoine, âgée de 16 ans, s’est largement imposée au concours général lors du championnat d’Afrique en réalisant un total de 53,731 points. Une première place synonyme de qualification pour les championnats du monde, eux-mêmes qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Paris.

  1.  Kaylia Nemour (Algérie) 53,731
  2. Caitlin Rooskrantz (Afrique du Sud) 50,632
  3. Jana Abdelsalam (Egypte) 49,832

Mais Kaylia Nemour ne s’est pas arrêtée là. En réalisant un nouvel élément aux barres, un katchev tendu du stalder serré (un franchissement dorsal de la barre supérieure en position tendue amené du stalder serré), elle entre également son nom dans le code de pointage. Valeur de l’élément : une G (0,7 points), soit la valeur la plus haute à ce jour attribuée à cet agrès. Le Nemour est né en ce vendredi 26 mai 2023.

Sur Facebook, son club d’Avoine-Beaumont raconte la genèse de cet élément :
Un travail d’équipe, dans le secret du gymnase. Les entraîneurs – Gina et Marc Chirilcenco- pensent les éléments, construisent le mouvement. La gymnaste aux mains d’or -Kaylia Nemour- travaille, peaufine, réalise la figure. Les juges du club – Carole Boin et Camille Rey – évaluent et décrivent l’élément pour sa soumission aux instances internationales. La Fédération Algérienne dépose l’élément en amont de la compétition ; la Présidente du comité Technique de la Fédération Internationale – Donatella Sacchi – reçoit la demande et évalue l’élément pour lui attribuer la valeur G. Le jury de la compétition valide l’élément au moment de la compétition.”

Un vrai coup de maître pour celle qui était encore dans l’incertitude il y a une quinzaine de jours et qui a appris qu’elle pouvait participer à la compétition suite à l’intervention de la Ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, après des mois d’un interminable imbroglio entre le club et la famille et la FFG et un reportage sur Stade 2 sur les maltraitantes en gymnastique qui a entraîné une série de mesures en suivant. La France se prive malheureusement d’une grande championne, l’Algérie peut quant à elle rêver grand.

En équipe, l’Algérie se classe troisième. Première, l’Afrique du Sud décroche son ticket en équipe pour les championnats du monde.

Retrouvez une compilation de tous les passages de Kaylia Nemour 

Résultats concours général

Les 4 gymnastes qualifiées pour les championnats du monde via le concours général sont Kaylia Nemour, Jana Abdelsalam, Sandra Elsadek et Lahna Salem. Pour rappel, quatre tickets étaient à prendre, hors gymnastes qualifiées en équipe donc hors gymnastes de l’Afrique du Sud avec un maximum de deux gymnastes par pays.

Article précédentCoupe du monde de Varna : cinq finales pour la France
Article suivantCoupe du monde de Varna : Djenna Laroui remporte l’argent aux barres

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom