Elena Santinelli : “J’avais l’impression de ne valoir plus rien”

Passée par le pôle espoir de Dijon, Elena Santinelli, ici avec son entraîneur Claire Dessaint, est retournée s'entraîner dans son club d'Hénin-Beaumont. Photo Romanée Ducherpozat

Il y a maintenant deux ans, Elena Santinelli (17 ans), ancienne pensionnaire du pôle de Dijon passée également par Chenôve, décidait de retourner s’entraîner à Hénin-Beaumont, son club d’origine. Que devient-elle ? Elle donne de ses nouvelles, en toute transparence.

Spot Gym : Il a deux ans, tu as décidé de retourner t’entraîner dans ton club d’Hénin-Beaumont car tu ne sentais plus bien à Dijon. Aujourd’hui, penses-tu que ça a été la bonne décision ?
Elena Santinelli :
Sincèrement, oui. Evidemment, parfois je me demande “si j’étais restée à Dijon, est-ce que j’aurais pu bien reprendre, et retourner dans le haut niveau ?”, mais je pense que le psychologique n’aurait pas suivi. Donc je pense que revenir ici était la meilleure décision à prendre.

Aujourd’hui, comment te sens-tu dans ton club ?
Je considère vraiment mon club d’Hénin comme une famille. J’ai retrouvé mes amies et mes coachs qui m’entraînaient quand j’étais plus petite, donc je me sens très bien dans mon club actuellement.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

Article précédentLe Fil’Gym du 8 mai
Article suivantTest seniors GAM : des prestations en demi-teinte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom