Saison terminée pour Benjamin Osberger, lourdement blessé au genou

Au lendemain de ses finales sol et arçons sur l’étape de coupe du monde de Doha, Benjamin Osberger s’est lourdement blessé au genou lors d’un entraînement au saut. Une blessure qui le contraint de déclarer forfait pour les championnats d’Europe la semaine prochaine à Rimini, compétition où il aurait pu tenter d’aller chercher sa qualification olympique. Sa saison est terminée.

L’aventure olympique se termine malheureusement prématurément pour Benjamin Osberger. Le gymnaste de 22 ans s’est lourdement blessé au genou lors d’un entraînement au saut samedi 20 avril. Deux jours plus tard, dans un post instragam, il a révélé la nature exacte de sa blessure : Rupture complète du ligament croisé antérieur, lésion du ménisque latéral avec anse de seau luxée et rupture quasi-complète du ligament collatéral médial.

Un coup dur pour l’Alsacien qui voit son rêve olympique brisé en ce mois d’avril. En course pour un quota olympique via les étapes de coupes du monde, Benjamin Osberger, qui a livré une belle bataille tout au long de ses derniers mois présentant une très belle gym, a frôlé la qualification pour Paris 2024 après sa troisième place obtenu au classement général au sol à l’issue des quatre étapes de coupe du monde (Le Caire, Cottbus, Bakou et Doha), seuls les deux premiers étant qualifiés.

Il lui restait cependant une autre chance de qualification via le concours général aux championnats d’Europe où un quota reviendra au meilleur Européen éligible, à savoir un gymnaste pas encore qualifié en individuel pour Paris 2024 ou dont le pays n’est pas qualifié). Un quota qu’il visait mais qu’il ne peut finalement plus briguer.

Une saison 2024 éprouvante physiquement et mentalement, avec une épée de Damoclès au dessus de la tête, et qui se termine sur un coup du sort. “Ces derniers jours ont été un véritable cauchemar. Tout donner mentalement et physiquement depuis six mois pour avoir ce ticket olympique à travers les coupes du monde et ne finalement pas l’atteindre était déjà très dur à accepter après tout le travail et les sacrifices effectués. Mais c’était fait. Le lendemain je me suis rattaché au fait qu’il me restait une dernière chance lors des championnats d’Europe. Malheureusement, quand je pensais que rien de pire ne pourrait m’arriver, le pire arriva (…) Même dans mon malheur, je n’ai pas eu de chance… voir autant de choses écrites sur le compte rendu fait encore plus mal. Tant de choses se bousculent dans ma tête. Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ce qu’il m’arrive ? Je n’aurai sûrement jamais les réponses à ces questions” , écrit-il sur son compte Instagram. Un témoignage poignant qui a entraîné de nombreux commentaires de soutien.

Lire aussi 
PORTRAIT | Benjamin Osberger, l'atout élégance 

Mais véritable virtuose de la gymnaste, Benjamin Osberger, le talentueux, l’Alsacien à la gym si classe, si longiligne, regarde déjà vers l’avant. “Une chose est sûre, la vie continue, même si cela va me laisser des traces. Je pense qu’à une chose revenir encore plus fort pour avoir ces médailles que je mérite.”

Un forfait qui s’ajoute à une liste déjà longue
Le forfait de Benjamin Osberger est le quatrième côté tricolore en GAM : Lucas Desanges (épaule) a été remplacé par Axel Brèche. Blessé à son tour (nature de la blessure non connue), Paul Degouy a été remplacé par Julien Maréchal qui lui même s’est blessé au doigt et a été remplacé par Alexis Blin. Benjamin Osberger est quant à lui, remplacé par Cameron-Lie Bernard, qui a également manqué le quota olympique de peu aux barres parallèles via le circuit coupes du monde, et qui mériterait de s’offrir le plus des cadeaux en remportant une médaille européenne sur son agrès de spécialité. C’est tout ce qu’on peut lui souhaiter.

Article mis à jour le lundi 22 avril 

 

Article précédentAnthony Mansard, une graine de champion
Article suivantLe point sur les qualifiés aux Jeux Olympiques de Paris 2024 en GAM et en GAF

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom