D’abord sélectionné en tant que remplaçant avant d’entrer dans l’équipe en tant que titulaire pour les championnats d’Europe qui s’ouvrent ce mercredi à Rimini (Italie), Alexis Blin (22 ans) vient de décrocher sa toute première sélection France en senior, sa deuxième toutes catégories confondues.

C’est l’histoire d’un gymnaste qui a monté les marches une par une à pas de velours, discrètement, jusqu’à atteindre son objectif : évoluer en bleu. Après une succession de forfaits causés par des blessures (Lucas Desanges, Paul Degouy et Julien Maréchal), Alexis Blin, entré à l’INSEP à l’été 2019 et licencié au club de Noisy-Le-grand avec qu’il évolue en Top 12 depuis plusieurs années maintenant, a finalement gagné sa place en tant que titulaire au sein de l’équipe tricolore. Et c’est mercredi qu’il plonge dans le grand bain.

Avant de découvrir la gymnastique, Alexis Blin a d’abord pratiqué le football. “Quand je faisais du foot, j’étais tout le temps en train de faire des équilibres sur le terrain” , nous expliquait-il en 2020 en interview. “Alors mes parents ont décidé de m’inscrire à la gym et au trampoline.” Pendant plusieurs années, il pratique les deux disciplines avant de devoir faire un choix au moment d’entrer en sports études. En CM2, il choisit la gym et arrête le trampoline. “J’aimais les sensations ressenties en faisant les éléments. C’est un sport qui procure beaucoup d’adrénaline et puis la satisfaction que l’on ressent quand on réussit un élément est une sensation extrêmement plaisante.”

Véritable amoureux de la gymnastique, il entre en sports études à Aulnay-sous-Bois à son entrée en Sixième avant d’intégrer le centre départemental de Seine-Saint-Denis en Quatrième puis rejoint l’INSEP à l’été 2019, à son entrée en Terminale. Mais quelques mois après son arrivée dans l’antre des champions français, en décembre, il découvre qu’il a une tumeur au genou.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

Article précédentChampionnats d’Europe (Rimini 2024) : le programme de la première journée
Article suivantChampionnats d’Europe GAM (Rimini2024) : trois finales individuelles pour les Français

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom